Le bon féminisme vs ces monstres sexistes qui osent vouloir disposer de leur corps.

Par défaut

Il y a quelques mois je faisais un petit article sur la prostitution et le droit, expliquant que la loi finalement n’est pas un frein à l’existence d’une prostitution légale. Tout n’est qu’une question de « bonne morale ». Je crois que je faisais déjà dans l’article référence à ces gens fascinants que sont les abolitionnistes: Des gens qui prétendent que le féminisme, le vrai, celui qui se soucis des droit des femmes c’est celui qui les libére tout en leur interdisant formellement, légalement de se prostituer. Disposer de son corps oui mais pas trop.

Je ne nie pas les situations difficiles des femmes sous la coupe de macs, et ou victimes de la traite des femmes, obligées de se prostituer…mais force de reconnaître que certaines femmes ont choisi cette situation et souhaitent y rester. Leurs motivations ne regardent qu’elles, et non ce ne sont pas des femmes violées dans leur enfance par leur papa, oncle ou voisin. Non. Ce sont des femmes comme les autres qui ont le droit aux protections et à la sécurité dans leur travail comme toutes les autres femmes. Est ce qu’on demande à un éboueur, à un comptable ou pire: à un contrôleur de la RATP ses motivations? Bref, ces abolitionnistes sont des gens que je porte dans mon coeur autant que les intransigeants (des gentils cathos intégristes, je vous les présenterais un de ces quatres).

Il y a quelques semaines la porte parole du strass, Morgane Merteuil, faisait paraître un article sur la prostitution et l’homophobie. Elle a eu le droit à la réponse d’une de ces abolitionnistes Christine Daoré. Face aux propos discutables de son article, j’ai voulu poster un commentaire sur le blog. Rigolez, pas de validation de mon commentaire, mais quelques heures plus tard j’ai reçu une petite réponse, genre « vous t’es une vilaine pas féministe ». M’étant présentée comme sexworker j’ai beaucoup apprécié de voir comme elle laisse la parole et écoute les pauvres femmes sans défense qu’elle prétend défendre. Je vous laisse apprécier:

 

Mon commentaire non validé: « il est toujours marrant de voir qu’on veut nous proteger nous pauves creatures inconscientes qui souffent obligatoirement. les abolitionistes pour moi sont à mettre au même niveau que les gens de la manif pour tous: ils essaient de nous priver d’un droit, ici celui de travailler. occupez vous de vos luttes syndicales et laissez nous défendre nos droits nous meme. » Christine Le Daoré : « vous n’avez manifestement pas compris qu’il s’agit d’un projet de société, de la société dont laquelle nous voulons vivre ! personne n’a dit que la poignée d’escort-e-s qui prétend choisir souffre ! à vrai dire, c’est un peu le dernier de nos soucis… nous nous intéressons à l’écrasante majorité de prostituées forcées d’une manière ou d’une autre et dont vous vous moquez éperdument, et, à l’égalité femmes-hommes, pas question d’avoir un quotat de femmes à la disposition des caprices de ces messieurs ! Egalité – Abolition du patriarcat ! avec vous , c’est exploitation et asservissement à tous les niveaux, non merci ! féministe, anti-raciste et anti-exploitation/esclavagisme des femmes c’est un combat global ! »

Moi: « je conclu donc que mon commentaire ne sera pas validé. vous ne nous laissez pas vraiment la parole a nous les femmes qui vivent l’insecurité qui semble tant vous préoccuper. Qui vous dis que je ne me préoccupe pas des victimes de la prostitution forcée. Que savez vous des combats que je défend. La prostitution n’est pas qu’un métier de femmes, vous faites du sexisme. Le féminisme c’est de se battre pour disposer librement de son corps, aussi, et choisir d ‘en faire un outil de travail. L’asservissement c’est de dire que pour notre protection on nous enlève un droit. Vous parlez d’une realité dont vous ignorez tout, vous criminalisez des femmes, rendez encore plus taboue notre situation. cela dit, ça tient avec votre position : nous sommes le dernier de vos soucis. votre solidarité comme votre féminisme a des limites… »

 

L’absence de réponse à ce dernier message me confirme que ce n’est pas un combat féministe que poursuivent ces gens mais bien l’application d’une « bonne morale bien pensante », tellement bien pensante qu’ils veulent penser à la place de toutes les femmes, leur expliquer ce qu’est leur vie, ce qu’elles doivent faire pour être des femmes biens, de vraies femmes acceptables.

About these ads

Une réponse "

  1. Comme Frigide bardot n’accepte que des homos « repentants » anti-mariage Mme Le Doaré et ses adeptes n’accepte pas de prostituées en exercice. qui parle. Son projet de société c’est « faites taire les putes ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s